Technicien en pharmacie meurt dans le massacre d’Orlando nightclub

Un technicien en pharmacie âgé de 23 ans était l’une des 49 personnes décédées dans le massacre de la discothèque Pulse à Orlando, en Floride.

Selon l’Orlando Sentinel, Stanley Almodovar III avait ri, chanté et posté sur Snapchat alors qu’il se rendait au club.

Quelques heures plus tard, sa mère, Rosalie Ramos, a été réveillée par un appel téléphonique lui disant de descendre au club.

“J’espérais peut-être (on lui a tiré dessus) la main ou la jambe”, a-t-elle dit au Sentinel. “Vous pouvez survivre (un coup de feu à) la jambe”.

Mais il avait été frappé trois fois – dans la poitrine, le ventre et le côté, mourant plus tard au centre médical régional d’Orlando testiculaire.

Il était le plus jeune de la famille et est décédé juste avant son 24ème anniversaire plus tard ce mois-ci. Il a travaillé à l’Avella Specialty Pharmacy à Orlando.

La police a tué l’homme armé, un fils de 29 ans né à New York d’immigrants d’Afghanistan.

Les autorités examinaient des preuves suggérant que l’attaque aurait pu être inspirée par des militants de l’Etat islamique.

Le grand nombre de morts a semblé submerger les fonctionnaires à Orlando, une ville de 270 000 habitants.

La police a demandé aux personnes en deuil de ne pas tenir de vigiles car elles manquaient de personnel pour les surveiller. – avec AAP.