Les revues médicales devraient-elles diffuser de la publicité sur les médicaments? Non

Il n’y a pas d’échappatoire d’eux et leurs petits slogans pittoresques: la femme avec une toilette pour une tête (“ Il est toujours dans mon esprit ”), le mec flou sur une plage (“ le sentiment dit mille mots ”), le kayak dans la cascade (“ The big drop ”). Qu’on le veuille ou non, les publicités sur les drogues se sont ancrées profondément dans le tissu des revues médicales. Vous pouvez presque comprendre pourquoi: ils aident les compagnies pharmaceutiques à récupérer les énormes coûts de développement de nouveaux médicaments tout en fournissant aux revues médicales un flux de revenus utiles. Et pourquoi pas? Les publicités peuvent être une distraction irritante, mais sûrement elles sont inoffensives et, après tout, aucun médecin ne pourrait être assez crédule pour prescrire un médicament à cause d’une image d’une femme à tête de toilette et d’un calembour pueril lavatorial. la publicité sur les médicaments n’est pas plus acceptable que celle d’un représentant de la drogue à la porte du médecin, et qu’elle n’a pas sa place dans les revues médicales.